Imprimer cet article

Au service du « manger frais »

à la une, Consommation, Consommer, Innovation, Vendre — Par le 1 août 2019 10 h 00 min

Michel Gschwind et Benoît Rey ont créé Areco il y a plus de vingt ans en proposant aux commerces alimentaires une technologie unique brevetée : la nébulisation. Cette entreprise française est la première à avoir exploité ce système révolutionnaire avec un modèle intégré, permettant de maintenir la fraîcheur des produits (fruits et légumes, poissons, viandes et fromages) par la diffusion d’un brouillard extrêmement fin dans l’air, sans aucune projection d’eau pouvant altérer ou mouiller les aliments. Elle fragmente l’eau via un système piézoélectrique afin d’obtenir un brouillard d’eau et d’air extrêmement fin (95 % des gouttes ont un diamètre inférieur à 5 μm), bien davantage que la brumisation. Sur le plan international, l’entreprise française est l’un des leaders de l’humidification et de la désinfection par nébulisation. En 2019, l’enseigne Woolworths, première chaîne de distribution alimentaire en Australie, a signé un contrat d’équipement progressif de ses magasins pour des systèmes de nébulisation au rayon fruits et légumes. Non seulement cette technique permet aux produits frais de conserver leur goût et leurs propriétés nutritionnelles, mais elle divise aussi le gâchis alimentaire par deux.

© DR

Tags: , , , ,

0 Commentaire

Vous pouvez être le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire


Commandez nos guides merchandising pour seulement 15 €/u (frais de port inclus)