Imprimer cet article

La maladie du dragon jaune arrive en Europe

à la une, Produire, Protection des cultures, Recherche & développement — Par le 30 juillet 2019 10 h 00 min

La maladie du huanglongbing (ou citrus greening ou « maladie du dragon jaune ») représente aujourd’hui l’une des menaces les plus importantes pour les cultures d’agrumes dans le monde.

Alors qu’elle touche de nombreux pays producteurs d’agrumes, notamment en Asie du Sud-Est, en Amérique et en Afrique, la région méditerranéenne est l’une des seules régions encore exemptes du HLB (huanglongbing). L’Anses a mené une analyse de risque pour la zone de l’Union européenne et a conclu à un risque élevé en cas d’introduction de la bactérie responsable de cette maladie. A ce jour, il n’existe aucune mesure efficace pour l’éradiquer, une fois la maladie implantée. L’agence rappelle donc l’importance de veiller au strict respect de la réglementation en matière d’importation de végétaux pour empêcher l’introduction et la propagation de la maladie. Elle recommande d’autre part de renforcer la surveillance afin de pouvoir détecter rapidement son éventuelle apparition et de développer les stratégies de lutte biologique notamment contre les insectes vecteurs ou via des variétés de végétaux résistantes.

Considérée comme l’un des dangers phytosanitaires majeurs pour les cultures d’agrumes, toute importation de végétaux de Citrus destinés à la plantation est interdite par la réglementation européenne, car ils peuvent être potentiellement porteurs de HLB. Les observations réalisées sur le HLB montrent que, une fois la maladie établie, il n’existe pas encore de mesures efficaces pour l’éradiquer ni limiter son impact sur les productions. Elle provoque des pertes importantes de rendement, une diminution de la qualité des fruits et peut induire jusqu’à la mort des arbres.

L’insecte vecteur Trioza erytreae est d’ores et déjà présent au Portugal et en Espagne et pourrait disséminer la maladie. La maladie peut apparaître plusieurs années après l’établissement de l’insecte vecteur dans une région donnée, ce qui rend difficile la détection précoce de la présence des bactéries. Cela a été le cas en Floride, à Cuba, au Mexique où la bactérie a été détectée sept ans après et en Martinique deux ans après. L’Anses recommande le strict respect de la réglementation en vigueur visant à interdire l’importation des végétaux de Citrus destinés à la plantation (plants, greffons, etc.)  ainsi que le respect des exigences particulières vis-à-vis des autres importations (autres plantes hôtes destinées à la plantation et produits destinés à la consommation).

Tags: , , , , , ,

0 Commentaire

Vous pouvez être le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire


Commandez nos guides merchandising pour seulement 15 €/u (frais de port inclus)