Imprimer cet article

Jeunes talents du maraîchage : l’agroécologie à l’honneur

à la une, Evénement, Filière, Production, Produire, Vendre — Par le 1 mars 2019 12 h 04 min

Les jeunes talents devant la Tour Eiffel du Sia 2019 et le jury : Jean-Louis Bazille, vice-président du Crédit Mutuel d’Anjou, Antoine Cheminant, Stéphane Layani, président de la Semmaris, Marion Fortoul, Jacques Rouchaussé, président de légumes de France, Christian Berthe, président de l’UNCGFL, Jonathan Vericel, Jean Harzig, rédacteur en chef de végétable et Pierre Laporte. ©végétable

La première édition du prix professionnel des Jeunes talents du maraîchage, organisé et décerné par Légumes de France, a distingué Jonathan Véricel, dont l’exploitation intègre une très large panoplie des outils de l’agroécologie appliquée au maraîchage.

Le choix du jury de la finale n’a pas été aisé, car les quatre entrepreneurs arrivés à ce stade présentaient des beaux projets porteurs pour les métiers du légume, mais aussi pour la qualité et la consommation des produits frais. Ils étaient représentatifs de la diversité des profils entrepreneuriaux et des métiers que recouvre la production légumière, mais aussi de la dynamique qu’elle peut susciter et que Légumes de France souhaite ici reconnaître et promouvoir. Outre la caractéristique de produire en AB dans le Bugey (Ain), Jonathan Véricel déploie une gamme d’une quarantaine de légumes commercialisée en vente directe. Il développe la culture légumière sous couvert selon un protocole agronomique qui lui a permis de remonter substantiellement la fertilité de ses sols. Côté environnement, des mares, des murs de terres, des dizaines de kilomètres de haies ont été déployés avec un impact appréciable sur l’équilibre du milieu et la résilience des cultures pour parvenir à un modèle technique très autonome dans ses ressources. Les trois autres lauréats ont été classés seconds ex æquo. Marion Fortoul est récemment installée dans le Nord, sur l’ancienne exploitation paternelle, où elle déploie un maraîchage de proximité en conversion dont le produit est vendu pour une large part par les réseaux sociaux et sur un drive fermier. Elle transforme elle-même la part de la production impropre à la vente en frais. Pierre Laporte est également jeune maraîcher local dans le Pays Basque, près de Bayonne. Il déploie une gamme de légumes et de petits fruits de qualité premium distribuée via divers canaux commerciaux locaux. Des produits bien valorisés auprès d’une agglomération de 120 000 habitants qui ne compte plus qu’une poignée de maraîchers de ceinture verte. Il développe également une production dédiée à une transformation artisanale, avec le concours d’un opérateur local. Enfin, Antoine Cheminant est un tout jeune serriste installé avec son père et sa sœur sur un site de 11 ha de serre à Carquefou en Loire atlantique. Il vient d’investir avec sa sœur 3 M€ dans une serre d’un hectare équipée d’éclairage par diodes, dédiée à la production de concombres, l’enjeu étant de prendre des parts de marché sur l’hiver où la production française fait très largement défaut. Cette production sera commercialisée par sa coopérative Océane. Il s’agit d’une serre semi fermée de toute dernière génération rassemblant les technologies les plus sophistiquées. Tous ces visages sont représentatifs des mutations en cours dans la production légumière et leurs projets semblent voués à un bel avenir. De très beaux ambassadeurs du métier.

©végétable

Tags: , , , , ,

Aucun Commentaire

    Laisser un commentaire


    Commandez nos guides merchandising pour seulement 15 €/u (frais de port inclus)