Parmentine
Imprimer cet article

« Non aux braderies abusives ! »

à la une, Consommation, Production — Par le 26 janvier 2018 9 h 42 min

©Photo Béatrice Rousselle

La raison ? Des sacs de 25 kg vendus à 2,69 €, soit 11 centimes le kilo ! « À ce prix-là, le producteur ne vit pas de son travail », tempête un représentant de l’UNPT, l’Union nationale des producteurs de pommes de terre. C’est cela un prix “Producteurs & Commerçants”, slogan d’Intermarché ? » L’enseigne, comme toutes ses consœurs de la distribution, a pourtant signé mi-novembre à l’issue des États généraux de l’alimentation une charte l’engageant notamment à « relancer la création de valeur et en assurer l’équitable répartition » ainsi qu’à « permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail par le paiement de prix justes ».

Devant ce que les intéressés appellent « des braderies abusives qui conduisent à la liquidation des producteurs », ces derniers ont préféré racheter leur marchandise pour l’offrir à l’épicerie sociale de Soissons. Une opération symbolique qui leur a aussi permis d’expliquer sur place aux consommateurs comment de telles promotions mettaient en péril leurs exploitations.

©Photo Béatrice Rousselle

©Photo Béatrice Rousselle

Tags: ,

Aucun Commentaire

    Laisser un commentaire


    Commandez nos guides merchandising pour seulement 15 €/u (frais de port inclus)