Imprimer cet article

Le terminal fruitier du port de Sète redémarre grâce au litchi

à la une, Distribution — Par le 8 janvier 2018 9 h 33 min

seatrade
La société dunkerquoise Conhexa a été retenue, depuis l’été dernier, pour gérer le terminal frigorifique du port de Sète et assurer le développement du trafic des fruits et légumes. Et celui-ci a ainsi pu redémarrer le 10 décembre 2017 avec l’arrivée du premier navire « reefer » de la compagnie néerlandaise Seatrade, en provenance directe de Madagascar après quatorze jours de navigation. Le navire Baltic Klipper a ainsi déchargé plus de 8 000 tonnes de litchis destinés aux clients européens, conditionnés d’une part en conteneurs reefers (128) et d’autre part en palettes conventionnelles d’une tonne (5 400).

Ce qui permet à la société Conhexa de lancer officiellement le retour du trafic de fruits exotiques sur le premier port de l’Occitanie avec un terminal fruitier disposant de tous les atouts pour séduire les acteurs de la filière. S’arrêter dans un port méditerranéen au lieu de débarquer dans le Nord permet non seulement de gagner quatre jours de navigation (au départ de Madagascar vers Zeebrugge) mais également un temps non négligeable pour la livraison des derniers kilomètres, surtout que beaucoup de marchandises déchargées dans le Nord redescendent ensuite vers le sud par voie routière.

Le litchi est un fruit exotique saisonnier très fragile qui ne supporte aucun retard entre sa récolte et sa distribution finale. Rapidité et fiabilité sont les deux éléments clés qui ont permis au port de Sète de répondre efficacement à ces exigences. « Pour redémarrer l’activité il ne pouvait pas y avoir plus exigeant comme marchandise », souligne Luc Van Holzaet, dirigeant de Conhexa. « Cela démontre aux clients qu’à Sète nous pouvons travailler tout type de produits périssables avec efficacité et fiabilité. »

Tags: , ,

Aucun Commentaire

    Laisser un commentaire


    Commandez nos guides merchandising pour seulement 15 €/u (frais de port inclus)