Imprimer cet article

Crise majeure pour la filière confiture, compote et conserve de fruits

à la une, Consommation, Distribution, Organisation — Par le 9 octobre 2017 9 h 35 min


Les fabricants de compotes, confitures, fruits en conserve et préparations de fruits pour l’industrie tirent la sonnette d’alarme. Réunis au sein de la Fiac (Fédération des industries d’aliments conservés), ils appellent la grande distribution à prendre enfin en compte la réalité de leurs coûts de production en revalorisant le prix d’achat de leurs produits.

La matière première principale des fabricants, les fruits destinés à la transformation, vient en effet de subir trois années consécutives de hausse des cours qui n’a pas été répercutée sur les prix d’achat des distributeurs. Si les fruits rouges sont particulièrement concernés, avec des hausses pouvant atteindre 80 % pour la cerise ou la myrtille, la pomme et dans une moindre mesure la poire ne sont pas épargnées, avec des hausses annoncées de 50 % pour la pomme bio en particulier. Dans ce contexte particulièrement difficile, les transformateurs de fruits doivent cette année également faire face à une chute vertigineuse des récoltes (jusqu’à – 75 % pour certains fruits rouges comme la myrtille).

Les transformateurs de fruits estiment ainsi que la distribution doit de toute urgence prendre conscience des réalités économiques de leur filière. Sans négociation à la hausse du prix de leurs produits, ils n’auront plus les moyens de continuer à investir dans l’innovation et le développement des marchés, tout en rémunérant justement les arboriculteurs en amont pour assurer la pérennité de la filière. En effet, gel au printemps et sécheresse estivale ont fait chuter les récoltes de fruits rouges. Ce qui a provoqué jusqu’à 80 % d’augmentation des prix et une situation de crise majeure pour la filière confiture, compote et conserve de fruits.

Tags: , , , ,

0 Commentaire

Vous pouvez être le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire


Commandez nos guides merchandising pour seulement 15 €/u (frais de port inclus)