Imprimer cet article

L’Acofal défend la place des produits frais au sein de l’alimentation

à la une, Organisation — Par le 8 septembre 2017 10 h 53 min

Le bureau de l’Acofal : Dominique Langlois (président d’Interbev) trésorier, Bruno Dupont (président d’Interfel) président de l’Acofal et Patrick Trillon (ancien président et administrateur du CNIPT, président du conseil spécialisé fruits et légumes et pomme de terre de FranceAgrimer), secrétaire général.
© Photos Xdr

Créée en 2014 par Interfel (Interprofession des fruits et légumes frais), Interbev (Association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes) et le CNIPT (Comité national interprofessionnel de la pomme de terre), l’Acofal (Association de coordination du frais alimentaire) a tenu son assemblée générale ce 5 septembre 2017.

A cette occasion, les membres de l’association ont de nouveau exprimé la nécessité de prendre en compte les spécificités des produits frais au sein de l’alimentation. En premier lieu, ils ont regretté l’absence des produits frais aux Etats généraux de l’alimentation : ils ont fait part de leur incompréhension face à l’absence d’ateliers dédiés aux produits frais et au refus du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation d’intégrer les représentants d’Acofal au sein des différents ateliers.

En effet, les produits frais bruts et peu transformés représentent plus du tiers de notre alimentation. Cette part, comme souligné dans de nombreuses études de consommation, tend à diminuer de façon constante. Cette dynamique est problématique au regard de l’alimentation et met en cause nos équilibres de production. Les attentes sociétales, les demandes consommateurs pour les produits frais et les relations commerciales sont d’une tout autre nature que celles des produits de l’agro-industrie.

Autre point soulevé lors de cette AG : l’attente de l’application de la loi d’avenir pour l’agriculture ayant instauré la création d’espaces d’information sur les chaînes publiques pour les produits frais. En effet, l’article 18 de la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt, promulguée le 14 octobre 2014, permet aux organisations professionnelles ou interprofessionnelles de bénéficier d’espaces d’information périodiques gratuits auprès des sociétés publiques de radio et de télé pour promouvoir les produits frais de la filière agricole. L’Acofal attend donc toujours les modalités de mise en œuvre du décret d’application, afin de pouvoir bénéficier de ces mesures !

Puis l’Acofal a déploré son absence au Conseil national de l’alimentation. Elle sollicite son président, Guillaume Garot, afin de participer aux travaux, car elle reconnaît l’importance et le rôle que revêt l’action du CNA pour l’avenir de notre alimentation.

Enfin, l’AG a procédé à l’élection des nouveaux administrateurs et du bureau. Ont été élus et reconduits dans leurs fonctions : Bruno Dupont (président d’Interfel) en tant que président de l’Acofal, Dominique Langlois (président d’Interbev) comme trésorier, et Patrick Trillon (ancien président et administrateur du CNIPT, président du conseil spécialisé fruits et légumes et pomme de terre de FranceAgrimer) en qualité de secrétaire général.

Tags: , , , , , , ,

0 Commentaire

Vous pouvez être le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire


Commandez nos guides merchandising pour seulement 15 €/u (frais de port inclus)