SIVAL
Imprimer cet article

Union de la recherche autour du végétal spécialisé

à la une, Recherche & développement — Par le 2 mai 2017 10 h 11 min


Lancement du LabCom ESTIM, le premier LabCom dédié au domaine du végétal en Pays de la Loire. Il regroupe l’Unité Mixte de Recherche IRHS (Institut de Recherche en Horticulture et Semences) et Arexhor Pays de la Loire, station d’expérimentation et de R&D de l’Institut ASTREDHOR consacrée au végétal spécialisé. L’Agence Nationale de la Recherche a retenu ce projet qui est par ailleurs labellisé par Végépolys.

« Nous lançons le LabCom ESTIM. L’ambition de ce laboratoire commun est de générer de l’innovation autour de l’évaluation de nouveaux produits de santé des plantes, grâce aux expertises d’Arexhor PL et de l’IRHS », annonce Philippe Grappin, directeur du LabCom ESTIM et enseignant-chercheur à l’IRHS. L’appel à projets LabCom a été lancé en 2013 par l’Agence Nationale de Recherche pour inciter les collaborations entre laboratoires académiques et PME ou ETI.
Le LabCom ESTIM est dédié à la mise au point d’outils d’évaluation des stimulateurs des plantes (stimulateurs de défense et biostimulants) sur la vigne et la tomate. « Arexhor PL a constaté de grandes difficultés pour mettre en évidence des effets d’efficacité des stimulateurs au champ, et une méconnaissance de leur utilisation optimale », explique Philippe Grappin. C’est ce constat qui a poussé les deux structures à s’associer au sein d’un LabCom.

labo
Les résultats obtenus permettront à Arexhor PL de proposer aux fabricants ou agro-fournisseurs de nouvelles méthodes et outils d’évaluation adaptés à l’évaluation des stimulateurs des plantes. Ces outils permettront également aux conseillers ou utilisateurs de ces produits de mieux comprendre les interactions plantes-produits et d’améliorer leur utilisation pour plus d’efficacité. Les sorties attendues devraient se répercuter significativement sur le développement de la station Arexhor PL, notamment par l’augmentation du chiffre d’affaires ou du nombre de salariés.
Les connaissances produites par le LabCom seront publiées dans des revues scientifiques internationales et les innovations technologiques seront protégées par des brevets et du savoir-faire secret.

Tags: , , , , , ,

0 Commentaire

Vous pouvez être le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire


Commandez nos guides merchandising pour seulement 15 €/u (frais de port inclus)