Imprimer cet article

Port d’Anvers : augmenter les flux de fruits

à la une, Logistique — Par le 20 mars 2017 8 h 00 min

©Photo Xdr

Grâce à des procédures de dédouanement accélérées, une expertise dans les produits périssables et une connexion rapide aux principaux marchés européens, le Port d’Anvers cherche à développer ses flux sur le frais.

Les principaux fruits qui transitent sont les bananes, les ananas et les mangues, mais aussi les raisins, notamment d’Afrique du Sud et de Nouvelle-Zélande, origine qui expédie aussi des pommes et des oignons. Avec ses deux terminaux en eaux profondes et ses services intégrés au port pour plus de rapidité d’expédition après déchargement, le port d’Anvers espère aussi attirer des flux d’Amérique latine, notamment des ports de Pecem au Brésil mais aussi depuis le Pérou, pays de plus en plus exportateur avec ses avocats, mais aussi ses asperges et ses fruits rouges.
Pour les produits frais le port d’Anvers a développé une palette de services : des entrepôts, un service qualité, des stations d’emballage, de murissage, dédouanements, assistance à l’inspection phytosanitaire, et services logistiques.
Enfin, à partir d’avril 2017, un nouveau certificat digital sera disponible pour les introductions de bananes bio en Europe. Ce certificat est issu d’un projet pilote entre Dole, le port d’Anvers, le port de Lima, les douanes belges et le ministère flamand de l’agriculture.
Ce ne sont pas moins de 8 000 prises reefer qui sont disponibles sur les 7 terminaux eaux profondes, dont deux pour les containers conventionnels, deux pour les reefer et un spécifiquement aménagé pour les bananes pour lesquels des travaux ont été fait pour passer du système palette au système container. C’est d’ailleurs à Anvers qu’arrivent depuis le 1er février les bananes du Surinam importées par Greenyard (ex Univeg). La CMA CGM qui assurera des liaisons en direct avec le BNFW (Belgian New fruit Wharf), un des terminaux d’Anvers. CMA CGM est ainsi le troisième opérateur reefer à arriver au BNFW après Maersk et Hamburg Süd. Le trafic total du port s’est élevé à 9 Mt en 2016, soit une croissance de 1,2 Mt (13,3%) entre 2014 et 2016.

Tags: , ,

0 Commentaire

Vous pouvez être le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire


Commandez nos guides merchandising pour seulement 15 €/u (frais de port inclus)