SIVAL
Imprimer cet article

Qualité post récole : lancement de l’UMT IQUAR au Ctifl

à la une, Recherche & développement — Par le 10 février 2017 9 h 10 min


L’Unité Mixte Technologique IQUAR « Innover pour améliorer la Qualité Après Récolte des fruits et légumes frais » vient d’être agréée mi-janvier 2017 pour une durée de 5 ans. L’agrément a été accordé au Ctifl par le Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, après avoir reçu un avis positif du conseil scientifique et technique de l’ACTA.

La filière se dote ainsi d’un nouvel outil pour renforcer les travaux de recherche sur la qualité post-récolte. Cette unité sera animée par le Ctifl (centre de Saint-Rémy-de-Provence) et l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse (UMR 95 Qualisud, Laboratoire de Physiologie des Fruits et Légumes). Elle impliquera d’autres partenaires : l’INRA (Unité Plantes et Systèmes de cultures Horticoles à Avignon) et le Cirad sur les sites de Montpellier et dans les DOM (Guadeloupe, La Réunion). Une coopération est également prévue avec trois stations régionales (La Morinière, le Cefel et le Caté).
L’UMT IQUAR a pour ambition de regrouper les principaux acteurs de la recherche sur la qualité post-récolte des fruits et légumes frais dans le but de renforcer les échanges entre la recherche appliquée et la recherche académique, notamment sur les technologies post-récolte et la physiologie des fruits et légumes ; d’assurer un continuum entre les travaux pré et post-récolte sur l’élaboration et le maintien de la qualité ; de profiter des compétences réciproques sur les fruits tempérés et tropicaux, notamment pour alimenter des stratégies commerciales d’importation et d’exportation de fruits et légumes.
Cette collaboration permettra de répondre aux multiples enjeux de la filière sur le maintien d’une production nationale significative et de qualité pour le consommateur, la réduction des pertes et du gaspillage, et le développement de produits issus de l’agriculture biologique et raisonnée pour limiter l’utilisation d’intrants. Elle aura également pour objectif de renforcer la visibilité internationale de la recherche française sur ces thématiques, notamment par rapport à des acteurs européens déjà plus regroupés en Espagne, aux Pays-Bas et en Italie.
Le cadre de travail de cette UMT repose sur trois axes principaux : le développement de technologies et d’itinéraires post-récolte et l’évaluation de leur impact sur la qualité ; l’élaboration de la qualité des fruits et légumes et sa caractérisation à la récolte et dans le circuit de commercialisation ; l’acceptabilité et le transfert des innovations dans la filière.
Ce cadre scientifique sera complété en 2017 par la construction d’une nouvelle plateforme qualité post-récolte sur le centre Ctifl de Saint-Rémy-de-Provence et d’une plateforme métabolomique (l’analyse de l’ensemble des petites molécules – métabolites – d’un système vivant) à l’Université d’Avignon qui serviront de support pour la réalisation des recherches et le transfert de l’innovation dans la filière.

Tags: , , , , , , , , ,

0 Commentaire

Vous pouvez être le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire


Commandez nos guides merchandising pour seulement 15 €/u (frais de port inclus)