Imprimer cet article

Fraîche découpe : troupes mobilisées à Balandran !

Consommation, Evénement — Par le 25 septembre 2016 8 h 50 min

© Photo Xdr

C’est au centre Ctifl de Balandran et à la demande de l’UNFD que le département formation et animation du Ctifl avait organisé une journée entièrement dédiée à la fraîche découpe. Plus de 80 professionnels ont fait le déplacement.

Si cette journée s’adressait en premier lieu à un public de détaillant, l’assemblée regroupait aussi des grossistes de réseaux nationaux, mais également de marché, des représentants de la grande distribution, de réseaux de magasins, des industriels en développement… Les progressions en terme de consommation du segment de fraîche découpe suscitent en effet de nombreuses envies. À titre d’exemple, les fruits en fraîche découpe sont entrés au panel Kantar en 2005 et leur consommation a été multipliée par 4 entre 2010 et 2015. Et selon les enquêtes du Ctifl, cette famille de produits bénéficie d’une très bonne image : fraîcheur, goût, qualité, absence d’additifs, de conservateurs, facilité d’usage…
Cependant le sujet s’il parait simple de prime abord nécessite un certain investissement humain et matériel, et de bien préparer son projet.
Mais comme l’a souligné Pierre Déchamps de l’UNFD, il est possible de démarrer sur des projets de moindre envergure pour se faire la main. Cependant tous les détaillants n’auront pas la capacité à développer des ateliers et certains pensent déjà à créer des structures pour alimenter les détaillants qui souhaiteraient ajouter la fraîche découpe à leur gamme. De la même façon que certains grossistes développent leurs livraisons sur les plates formes de la distribution. Et la distribution n’était pas en reste à cette journée avec plusieurs enseignes représentées, indépendants ou intégrés, chacun semble chercher le ou les modèles qui lui conviendront le mieux. Car si la fraîche découpe relance la consommation pour une partie de la population, elle reste toutefois encore principalement achetée par la catégorie 35/64 ans avec une sous-représentation des moins de 25 ans et des foyers de plus de 2 ou 3 personnes.
Suite à la présentation des fondamentaux : comment répondre aux attentes du consommateur dans des objectifs de coûts maitrisés et avec la maîtrise de l’hygiène et de la sécurité des produits, trois ateliers pratiques réalisés en groupes ont permis de faire le point sur les pratiques sur le point de vente, la sélection des produits et choix de variétés et enfin l’hygiène et la législation. « De nombreux documents pratiques seront très rapidement disponibles sur le site du Ctifl » a assuré Aurore Méry, en charge du sujet au Ctifl. Quant à Jacques Rouchaussé, le président du Ctifl, il a souligné l’importance de la présence du centre technique auprès des détaillants pour aider à la satisfaction des consommateurs.
Bonne nouvelle, pour ceux qui auraient raté cette première édition, une journée similaire sera organisée à Rungis.
Nous reviendrons en détail sur la fraîche découpe à l’occasion d’un article.

Tags: , , , ,

0 Commentaire

Vous pouvez être le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire


Commandez nos guides merchandising pour seulement 15 €/u (frais de port inclus)