Imprimer cet article

Cerise de Venasque : soyons enthousiastes !

à la une, Production — Par le 18 mai 2016 11 h 48 min

Membres du conseil général et de l’association de la cerise de Venasque, pour le lancement de la campagne avec les toutes premières cerises ! © Photo Xdr

Malgré un contexte de production très complexe ; la cerise de Venasque a tenu à lancer sa campagne 2016 sur un ton optimiste. Pénalisée par le froid début mai, la campagne a démarré avec une semaine de retard et les pics de production sont attendus pour la seconde quinzaine de juin.

La campagne démarrait à peine mi-mai avec les toutes premières Burlat. Une semaine à 10 jours de retard ont en effet été enregistrés au vu du temps froid qui s’est manifesté début mai dans le Sud-est, bloquant toute évolution des fruits, mais aussi de la mouche Drosophila Suzukii. Aucune casse n’était à déplorer et la production se présente sous de bons auspices notamment en Burlat et Folfer alors que la récolte de Summit ne devrait pas battre des records cette année.

Crée en 1978 par un groupement de producteurs de Venasque, la marque cerise de Venasque regroupe à présent 55 adhérents, dont 5 nouveaux depuis 2016. La production moyenne est de 1 100 t de cerise par an, entre mi-mai et mi-juillet. Les volumes sont majoritairement répartis entre les variétés Burlat, Folfer, Summit et Belge dont le pic de production est attendu vers le 15/20 juin.
Pour assurer le renouvellement variétal, les producteurs manquent de recul et souhaitent s’impliquer davantage à La Tapy pour permettre plus d’expérimentation. « Nous cherchons des variétés homogènes en production, peu sensibles à la fendaison, gustatives, précoces et de mi-saison, capables par exemple de remplacer Summit qui manque parfois de tenue en circuit long, mais qui est excellente et surtout très bonne pollinisatrice ! » explique Nicolas Auraguier, président de l’association. Des variétés comme Frisco ou Fertille sont notamment testées.
Les productions sont toutes expédiées à la station de Carpentras qui valide la qualité des produits suivant le cahier des charges de la marque, avant livraison aux 10 metteurs en marché, expéditeurs de Carpentras et de Châteaurenard. Par ailleurs, l’opération de vente directe à la station du marché gare de Carpentras sera réitérée cette année. Cette année, les barquettes de cerise de Venasque seront ornées du logo savourez le Vaucluse, en partenariat avec le conseil départemental qui voudrait étendre cette pratique au raisin, et à la fraise.
Du côté des producteurs, on attend de voir quelle sera la pression effective de la Drosophila Suzukii cette saison, et quelle sera l’efficacité des produits autorisés, notamment du nouvel homologué, le Lexirel. Les vergers sont surveillés de près avec une irrigation au goutte pour éviter les zones en saturation d’eau, l’herbe est broyée, des répulsifs naturels peuvent être utilisés entre deux passages de récolte et les écarts de tri seront solarisés au fur et à mesure pour détruire toutes les sources de contamination potentielles.

à noter : le 5 juin, la confrérie de la cerise de Venasque organise une fête regroupant de nombreux produits régionaux et artistes locaux autour de la cerise.

Tags: , , , ,

Aucun Commentaire

    Laisser un commentaire


    Commandez nos guides merchandising pour seulement 15 €/u (frais de port inclus)