Imprimer cet article

Le groupe Larrère a inauguré son unité de biométhanisation

à la une, Entreprise — Par le 16 octobre 2014 11 h 37 min


Le 25 septembre 2014, le Groupe Larrère a inauguré son unité de Bio-méthanisation sur le site de Liposthey. La stratégie développement durable, initiée par les trois frères Larrère à la tête de cette entreprise familliale atypique, trouve ici sa suite logique.

L’inauguration s’est déroulée en présence du Préfet, Claude Morel, du Président du Conseil Régional, Alain Rousset et de nombreuses personnalités de la région Aquitaine. Près de 300 personnes se sont ainsi retrouvées pour autour de cette unité qui symbolise à elle seule une nouvelle forme d’agriculture.
Le Groupe landais Larrère, un des leaders européens de la culture de la carotte, produit désormais avec ses déchets de l’électricité pour l’équivalent de 410 foyers, de la chaleur pour 265 foyers, 3 450 tonnes de fertilisant et ce, en réduisant drastiquement ses émissions de CO2. Ceci est possible grâce à la société GreenWatt spécialisées dans les unités de biométhanisation. Sur les 30 000 tonnes de légumes produites chaque année par le groupe Larrère, 6 500 tonnes d’écarts de tri et de coproduits agricoles seront désormais valorisées.
« Notre défi était clair : produire plus d’énergie que nous n’en consommons », explique Philippe Larrère, dirigeant de la SARL Larrère & fils. « Aujourd’hui, nos installations de biométhanisation multi-étagées nous rendent non seulement autonomes mais elles génèrent également un engrais organique de haute qualité qui se substitue aux produits chimiques tout en permettant de réduire nos émissions de CO2 de 2 000 tonnes par an, soit l’équivalent de 14 millions de kilomètres en voiture diesel. »
La production d’énergie à partir de déchets végétaux, constitue un axe de diversification à la fois original et prometteur pour l’entreprise. En matière d’énergie renouvelable, le Groupe Larrère se positionne en véritable Prod’Acteur. Ses objectifs : valoriser, développer et pérenniser les ressources de base, non seulement par des améliorations culturales quotidiennes mais aussi par la production de bio-énergie. Plus de 9 500 m2 de panneaux photovoltaïques ont été installés depuis 2010, sur les fermes de productions du Groupe Larrère. La production totale d’énergie photovoltaïque du Groupe est de 1 125 MWh/an (consommation annuelle de 165 foyers).
Dans la suite logique des installations photovoltaïques, le projet de l’installation de l’unité de Bio-méthanisation a vu le jour en 2010. L’objectif premier du Groupe Larrère était de valoriser les déchets végétaux utiles de la production. Ainsi, le process de Bio-méthanisation constituait un excellent moyen de recycler ces sous-produits et de développer une nouvelle activité en conformité avec la stratégie développement durable du Groupe.
La mise en place de la Bio-méthanisation facilite le retour au sol d’une matière organique riche et de qualité. L’utilisation des digestats, issus des différentes étapes de fonctionnement de l’unité, contribue ainsi à une économie circulaire. Epandu comme un véritable engrais, le digestat permet de limiter les apports organiques, grâce au recyclage des végétaux non commercialisés. Enfin, l’eau chaude et une partie de l’énergie produites alimentent l’usine de conditionnement du Groupe située à proximité. Tout en répondant aux attentes de ses clients et aux aspirations des Consom’Acteurs, le Groupe Larrère est attaché au respect et à la transmission des valeurs qui le portent. Aussi chaque projet, chaque investissement se fait dans l’esprit non seulement de produire, mais aussi de répondre à des besoins environnementaux, sociétaux ou sociaux. Innovations, constructions, choix d’investissements et de marchés vont tous dans ce sens.

A propos de l’unité de Bio-méthanisation :
2010 : rencontre du Groupe Larrère avec GreenWatt
• Première pierre : aout 2012 / Mise en production : Sept 2014
• Site sur 4 850 m2 / montant du projet : 3 000 M€
• Capacité de production maximale : 370 KW-Elec
• Production de 1 350 000 m3 de Biogaz
Soit : 2 950 MWh-Elec/an, dont 3 % autoconsommé (destiné au fonctionnement même de l’unité)
Soit : 3 450 MWh/ Thermique/an, dont 15 % autoconsommé
• Volume de déchets traités : 2 000 t de rafles de maïs, 4 500 t de carottes par an, déchets externes.
Emplois générés : 1 ETP

Tags: , , , , , , , , , , , , ,

Aucun Commentaire

    Laisser un commentaire


    Commandez nos guides merchandising pour seulement 15 €/u (frais de port inclus)