Imprimer cet article

Vandalisme : un verger totalement tronçonné en Limousin

à la une, Production — Par le 28 mai 2014 18 h 04 min

© Photothèque Pommes du Limousin

L’incompréhension est totale après le saccage d’un verger de 1700 jeunes pommiers de variétés résistantes à la tavelure, mais les arboriculteurs ne veulent pas tomber dans le piège de la violence.

Qui a réellement détruit ce verger distant de toute habitation, planté voici un mois chez un arboriculteur qui poursuit des efforts constants pour une meilleure protection de l’environnement ? Le mystère reste entier ce 28 mai, car si les auteurs du sinistre ont laissé des revendications à caractère écologiste, rien ne prouve que ce soient effectivement des écologiste radicalisés qui aient commis cet acte de violence. Et tant que les auteurs ne seront pas retrouvés et confondus, toute chasse aux sorcières ne ferait qu’aggraver la situation.
Même s’ils font valoir des revendications anti-pesticides, les messages laissés par les auteurs sur le terrain laissent en effet dubitatifs les observateurs : il serait tentant de parler de « terrorisme écologiste », mais la réalité est peut-être plus complexe dans une région où les opposants à l’arboriculture intensive s’expriment avec conviction et vigueur, mais jusqu’ici strictement dans le cadre de la légalité. L’urgence est donc effectivement de retrouver les coupables, de connaître leurs motivations réelles et la pression sur les autorités dans ce sens est très forte. Les professionnels sont évidemment solidaires de leur confrère âgé de 55 ans, moralement très éprouvé par cette agression sur son outil de production.

Tags: , , ,

Aucun Commentaire

    Laisser un commentaire


    Commandez nos guides merchandising pour seulement 15 €/u (frais de port inclus)