Imprimer cet article

Fédération F&L du Languedoc Roussillon : OCM, PAC et fonds structurels

à la une, Organisation, Politique — Par le 29 avril 2014 9 h 25 min

Dans le grand vent libéral, les outils de gouvernance de filière tels que la Fédération F&L du Languedoc sont plus importants que jamais pour induire l’environnement le plus favorable possible à la réussite des OP et des entreprises.

La Fédération F&L du Languedoc Roussillon est une structure de services créée par les entreprises régionale, dont la vocation est de fournir aux OP ou AOP des prestations, notamment dans le cadre de la mise en œuvre de l’OCM fruits et légumes. Elle contribue activement à l’animation des AOP Pêche-nectarine et Abricot, elle accompagne les OP dans leur montage de programmes de financement, ou dans leurs projets de rapprochement. Les structures adhérentes paient une cotisation de 3 pour mille de la VPC moyenne des trois années précédentes, dans une fourchette comprise en 1200 et 5800 € pour les OP et un seuil minimal de 500 € pour un producteur indépendant. La Fédération est aussi le bras armé du « contrat de filière Agir » signé voici 3 ans entre l’Etat et la Région Languedoc Roussillon afin de booster la performance de la filière régionale. Trois grands axes sont privilégiés : performance de la mise en marché, performance de l’offre et compétitivité de la filière. Citons dans ce cadre le programme Sud Agro Météo qui vise à piloter l’irrigation et le recours aux produits phytosanitaires via la mise en place d’un réseau de stations météo qui permettent une connaissance très fine des risques sanitaires et donc une optimisation des interventions en fonction de ces risques. Les 22 € demandés par hectare au producteur devraient largement se retrouver via l’économie d’intrants occasionnée. Axe majeur de compétitivité, le renouvellement du verger et des abris maraîchers fait désormais l’objet d’un dispositif régional, national et communautaire qui reste à bien régler pour éviter ou au moins limiter les incertitudes juridiques… Le flou dont ont témoigné les experts intervenant lors de l’Assemblée générale annuelle de la Fédération mardi 29 avril sur la mise en place des réformes en cours de la PAC et de l’OCM fruits et légumes n’est pas nécessairement très rassurant, sachant que les OP sont déjà régulièrement éprouvées par l’incertitude juridique qui affecte les aides qu’elles perçoivent et que les contrôles des pouvoirs publics sont encore appelés à se renforcer : l’expertise des conseillers de la Fédération sera plus que jamais essentielle pour la bonne réussite des ces programmes !

Tags: , , , , ,

Aucun Commentaire

    Laisser un commentaire


    Commandez nos guides merchandising pour seulement 15 €/u (frais de port inclus)