Imprimer cet article

Fruit Logistica : incontournable mais lourd !

à la une, Evénement, International — Par le 15 février 2013 9 h 06 min

Le Berlin des fruits et légumes, c’est toujours très gros, très fort, très incontournable, très fatigant, et aussi très cher ! Les années passent, le salon européen des fruits et légumes conserve toute son attractivité. [Par Julie Martin et Jean Harzig]

Plus de 2 500 exposants représentant 78 pays, 58 000 visiteurs issus de 130 pays : en trois jours, les fruits et légumes mondiaux sont une manne pour la capitale allemande qui devient aussi celle des fruits et légumes. Le mercredi est une montée en pression que certains auront jugé cette année trop lente, le jeudi la pression est à son maximum, terrible dans certains halls d’où l’on est ravi de finir par s’échapper tant la pression y est forte… le problème ne se pose pas dans le hall 22 qui héberge depuis des années le pavillons France : à mi distance entre les entrées nord et sud, il n’est touché qu’avec retard par les grandes vagues de visiteurs, ce qui amène quelques exposants français à rêver qu’un jour les positions soient modifiées et les Français un peu mieux positionnés.

Mais le positionnement actuel du pavillon France génère-t-il un handicap de fréquentation qualitatif ou quantitatif ? Nul doute, que les visiteurs motivés savent y parvenir  et y trouver matière ! Car la présence française se caractérise sans nul doute à Berlin par sa régularité dénuée d’ostentation. À rebours de l’Espagne dont les stands régionaux ont beaucoup concédé depuis la crise et il était consternant de traverser des halls quasiment vides le vendredi matin quand l’on sait l’investissement qu’ils représentent…

À signaler sur la hall 22 le stand Interfel qui chaque année innove avec une nouvelle thématique mettant en valeur les produits et qui sert également de lieu de rassemblement convivial, de rendez-vous, le tout avec une restauration toujours qualitative assurée par Charles Soussin et son équipe, et dans un décors agréable. Les autres pôles importants du hall sont constitués par les régions. Lille cœur d’Europe est de plus en plus structuré, imposant et harmonieux, Sud de France présente deux pôles distincts avec une entité logistique sous la bannière de Saint Charles international, citons aussi le tout nouveau rassemblement des légumes nantais (Nantes végétables) aux côtés de la région Centre et Val de Loire qui font cause commune pour le salon berlinois. Le Bretagne se fédère autour de la marque prince de Bretagne avec une physionomie particulièrement ouverte et un espace commun des plus imposants parmi les stands régionaux. Bien sûr Paca, BRM et le Sud-Ouest regroupé avec Apfelso et Valorhea.

Car plus que jamais, Fruit Logistica tend à se concentrer sur cette journée de jeudi, jour de tous les excès, souvent mal assumés le lendemain… Sachant que le soir même, dès 18 heures, certains halls majeurs se vident à grande vitesse de leurs visiteurs et exposants qui tirent le rideau ! Lieu de rendez-vous, Fruit Logistica est aussi celui des rencontres improbables, imprévisibles que seul un tel brassage de populations d’aussi diverses origines peut générer.
C’est aussi un moment à part, riche en rencontres et en moments privilégiés, durant lesquels se nouent des relations personnelles qui viennent enrichir les échanges professionnels. Vous retrouvez ici la personne rencontrée au Maroc voici 20 ans et que vous n’avez pas revue depuis mais qui est toujours dans le secteur… Alors oui, Fruit Logistica est irremplaçable, mais cela fait du bien d’aller en cours d’année sur des salons plus provinciaux, moins colossaux, où l’on peut faire ses affaires peut-être plus tranquillement sans être consterné à chaque instant par ce qu’on a pas eu le temps de faire !

Tags: , ,

0 Commentaire

Vous pouvez être le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire


Commandez nos guides merchandising pour seulement 15 €/u (frais de port inclus)