Imprimer cet article

Derniers chiffres de la production flamande

à la une, Filière, International — Par le 18 juillet 2012 6 h 00 min

Production chez Vegobel, Flandres © Photo Jean Harzig

Le service d’études du Gouvernement flamand vient de publier un rapport présentant une analyse de la filière horticole belge. Ce dernier présente un certain nombre de chiffres clés, établis à partir d’un recensement réalisé en mai 2010.

Le premier constat est assez révélateur de ce que vit l’ensemble du secteur agricole. Le nombre d’entreprises horticoles (fruits, légumes, fleurs et plantes) diminue sans cesse. Mais d’après le dernier recensement, la Flandre dénombre tout de même 4 612 entreprises horticoles de légumes, et 2 235 entreprises horticoles de fruits. La superficie pour les légumes est estimée à 38 552 ha, celle pour les fruits à 17 332 ha. La Flandre produit 1,39 million de tonnes de légumes et 564 000 tonnes de fruits.

Avec une valeur de production estimée à 717 millions d’euros en 2010, les cultures légumières constituent le plus grand sous-secteur. Malgré leur faible représentativité en terme de superficie et de volume de production, les cultures sous abris produisent 53 % de cette valeur. Les cultures de pleine terre ne représentent que 47 %. Les tomates (202 millions d’euros) et les poireaux (105 millions d’euros) se situent en tête du classement. La valeur de production de la culture fruitière représente 370 millions d’euros en 2010, les poires se situant en tête avec 140 millions d’euros, suivi des pommes avec 112 millions d’euros, et des fraises avec 92 millions d’euros.

L’emploi dans le secteur de l’horticulture flamande représente 15 042 emplois à temps plein, emplois saisonniers inclus. Les entreprises spécialisées dans les légumes couvrent 40 % de ses besoins, les entreprises fruitières 23,5 %.

La commercialisation de produits horticoles frais se fait par le biais d’organisations de producteurs, de grossistes, d’exportateurs et de vente directe par le producteur. La distribution belge compte 15 259 entreprises réalisant un chiffre d’affaires de 19,3 milliards d’euros.

Mais les produits horticoles ne se vendent pas seulement frais. L’industrie alimentaire transforme des fruits et légumes en produits surgelés par exemple, en conserves, jus… Grâce à sa situation privilégiée, au savoir-faire et aux prix pratiqués, la Belgique est le plus grand producteur mondial de produits surgelés. L’industrie de transformation de produits horticoles compte 202 entreprises et réalise un chiffre d’affaires de 1,9 milliard d’euros.

Avec des importations qui totalisent 5,6 milliards d’euros et des exportations à hauteur de 6,1 milliards d’euros, la Belgique réalise pour l’ensemble de sa filière horticole un excédent commercial de près d’un demi-milliard d’euros en 2010 (498 millions d’euros). Les fruits frais représentent 40 % des importations et 33 % des exportations. Le top 5 des produits horticoles exportés est complété par les légumes transformés, les fruits transformés, les plantes et pépinières, et les légumes frais.

L’étude révèle par ailleurs que la consommation de fruits et légumes frais augmente. En 2010, le Flamand a consommé en moyenne 64 kg de légumes frais et 85 kg de fruits frais. Les variétés les plus populaires, exprimées en volume, sont les pommes (16 kg), les oranges (15 kg), les bananes (13 kg), les carottes et les tomates (chacune 10 kg). Cette tendance à la hausse se vérifie aussi en ce qui concerne le montant des dépenses par habitant. Annuellement, le Flamand dépense 138 euros pour l’achat de légumes frais et 176 euros pour les fruits frais. En revanche, le Flamand a dépensé considérablement moins d’argent pour les plantes, fleurs et arbres en 2010. Alors que la dépense annuelle se situait auparavant autour de 45 euros, elle est descendue à 36,5 euros.

Tags: , , , , , ,

0 Commentaire

Vous pouvez être le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire


Commandez nos guides merchandising pour seulement 15 €/u (frais de port inclus)